Organisation

O-LiFE est un observatoire associant des équipes de recherche françaises et libanaises dans un cadre de partenariat de type GDRI-Sud de l’IRD. Il associe des institutions fondatrices (CNRS France, CNRS Liban, IRD, AUF) qui constituent ensemble le premier cercle de l’observatoire. Ils s’engagent, par la signature de l’annexe financière, à une dotation annuelle récurrente pour la durée du GDRI-Sud. Ils siègent au Comité de Pilotage, votent le budget et décident de l’utilisation des moyens récurrents du GDRI-Sud. Ces membres fondateurs interviennent dans O-LiFE via des Unités de recherche, des laboratoires et des équipes, qui constituent les partenaires.

Le 2ème cercle est formé des partenaires, acteurs académiques (notamment des universités) ou institutions privées. Les partenaires n’ont pas d’engagement pluriannuel dans les actions de O-LiFE. Ils affectent du personnel, chercheurs, ingénieurs ou experts qui s’engagent dans les activités du programme d’action de O-LiFE. Ce 2ème cercle est informé des actions par une “réunion des parties”. Ces réunions des parties permettent d’échanger des informations mais également de mobiliser des idées et des réactions afin de faire évoluer le projet et développer l’implication des partenaires. Les membres de ce cercle sont incités à soutenir directement leurs équipes par tous les moyens à leur disposition (moyens financiers, appuis RH ou instrumental, bourses diverses) qui devront être affectés aux axes et actions arrêtées par le COPIL et devront figurer dans les rapports d’activités annuels. Pour sa gouvernance, O-LiFE se dote d’un comité de pilotage (COPIL), d’un comité exécutif (COMEX) et d’un comité scientifique (COS).

Le COPIL comprend un représentant de chacun des membres fondateurs nommé par celui-ci. Le comité de pilotage se réunit en présentiel ou à distance au moins une fois par an, pour valider les comptes de l’année écoulée et voter le budget de l’année à venir. Le comité de pilotage valide le programme d’actions annuel proposé par le COMEX et se prononce sur les orientations de l’Observatoire. Pour cela, il a la possibilité d’inviter des scientifiques des domaines couverts par l’Observatoire pour l’aider dans sa stratégie. Le comité exécutif (COMEX), est formé de quatre animateurs désigné par leurs tutelles respectives comme suit:

  1. Mme Carla KHATER Directrice de Recherche CNRS-L, Liban
  2. Mr Jean-Luc Probst Directeur de recherche CNRS, Ecolab Toulouse, France
  3. Mr Laurent DRAPEAU Ingénieur de recherche IRD, Liban
  4. Mme Mireille Rayess, Agence Universitaire de la Francophonie AUF . Bureau Moyen Orient, Liban

Le COMEX est chargé de :

  1. Préparer avec le Comité Scientifique le programme d’action et le budget annuel
  2. Coordonner et animer la mise en œuvre du programme d’action annuel présenté et validé par le comité de pilotage.
  3. Compiler le rapport annuel d’activité
  4. Assurer le développement de l’Observatoire au Liban, en France et sur le pourtour Méditerranéen
  5. Animer l’observatoire et assurer le lien entre les partenaires

Le comité scientifique (COS) est constitué des animateurs de O-LiFE (COMEX) et des coordinateurs scientifiques. Les coordinateurs (un binôme libano-français pour chaque axe de l’observatoire : Bio-LiFE (Lamis Chalak, Yildiz Thomas), Water-LiFE (Desiree Azzi, Simon Gascoin), Geo-LiFE (Marleine Brax, Cecile Cornou), Sea-LiFE (Milad Fakhri, Laurent Mortier), Socio-LiFE (Carla Khater, Stéphane Cartier), Tools-LiFE (Chadi Abdallah, Ahmad Al Bitar) et pour la composante Transfert (Johnny Fenianos) sont désignés par la réunion des parties, et assurent la coordination scientifique et la communication en collaboration avec le comité exécutif. Ils participent aux réunions d’animations avec ce dernier. Ils représentent l’ensemble de la communauté de leur axe et sont leur relai et porte-parole. Ils coordonnent en binôme le projet de l’axe, contribuent à la connaissance mutuelle des membres et valorisent les actions et activités. Ils assurent les fonctions ci-dessous :

  1. Conseil sur les orientations en termes de gestion et d’animation ;
  2. Identification des besoins financiers, mise au point du budget, besoins en ressources humaines et matériels ;
  3. Organisation, veille, conseil et structuration interne des équipes pour réponse à des appels d’offre et suivi des projets soumis (ateliers transverses, projets de recherche, universités d’été) ;
  4. Représentation nationale et internationale d’O-LiFE, si nécessaire
  5. Aide à l’organisation des journées annuelles d’O-LiFE
  6. Communication pour les informations alimentant les « bulletins » et la synthèse via newsletter ;
  7. Rédaction du rapport d’activité annuels de leur axe sur la base des informations fournies par les membres des axes.

Le réseau O-LiFE incluent des Associations (ONG) et des bureaux d’expertises qui associeront à ce réseau des ressources humaines et/ou matérielles.