Les collaborations de recherche entre la France et le Liban ont été initiées en 1998 entre le CNRS-L et l’IPGP sur la tectonique active et les études paléosismologiques. A compter de la fin des années 2000, les collaborations dans le domaine des Géorisques se sont élargies pour couvrir des recherches allant de la déformation active jusqu’à la prédiction des dommages sismiques et les liens avec la société dans le domaine du risque sismique d’une part, et pour mener des recherches dans le domaine du risque gravitaire d’autre part.

Le développement de ces thématiques s’est accompagné par le développement de nouvelles collaborations entre le Liban (CNRSL, UL, USJ, NDU, Balamand, AUB) et la France (ISTerre, GEOAZUR, PACTE). Les projets de recherche et de constitutions de bases de données ont été soutenus par différents programmes scientifiques (ANR, IRD, PHC CEDRE, AUF-CNRSL, UL, CNRS-L, Labex).

Un consortium a été créé en 2014 pour l’accompagnement du lancement de la formation en Géosciences à l’Université Libanaise et la NDU.